Bulard-Cordeau, Brigitte. Les Recettes amoureuses d’une sorcière

Posté le 24/11/2011 par Senhal
Recettes amoureuses d'une sorcière

Recettes amoureuses d'une sorcière, éditions du Chêne

Que serait une sorcière à court d’idées concernant les ingrédients à mêler de sa grande spatule dans sa grande marmite ? Une sorcière féministe dont le mari prendrait son tour de fourneau. En attendant, voici quelques recettes ensorcelées pour recruter ou charmer de nouveau le compagnon concerné.

En fait, c’est la seule chose que je n’aime pas trop dans ce livre de cuisine. Dans l’idée, la sorcière y est une femme-Biba un peu rétro, c’est sensé être tout à fait charmant. D’un autre côté, cela correspond aussi à l’un des visages de la sorcière : Ma Sorcière bien aimée est de cet acabit.

Toujours est-il qu’il s’agit d’un magnifique petit objet en beau papier : dorure sur les tranches, chouette cartonnage et des centaines d’illustrations intérieures dans un esprit très vintage : tout plein d’insertions de gravures, photos passées ou sépia, fonds vichy, paisley et autres motifs de tissus japonais ou pages de carnet quadrillé. Tout ce méli-mélo fait un peu cahier de recettes de ma grand-mère ou grimoire, bref tambouille.

Vous n’y trouverez pas, non, de photographies des recettes, ce qui m’a perturbée juste quelques minutes, mais par contre, une imagination sans fin concernant le chapô « Envoûtement » apparaissant en tête de chaque plat. Il explique quels sont les effets supposés des ingrédients de la recette dans un petit paragraphe toujours intéressant et bien écrit.

On trouvera aussi un fourmillement d’astuces culinaires, d’anecdotes sur les plantes.

On m’a offert ce livre en mars dernier et je ne l’ai testé qu’il y a quelques temps, parce que je pensais qu’il s’agissait d’ingrédients difficiles à réunir : fleurs, racines et autres plantes. Les recettes nécessitant des ingrédients incongrus sont en réalité rares et tout au plus ai-je regretté quelques violettes, fleurs de sureau ou de courgette, qui sont dispensables en général.

Côté pratique… il s’agit en premier lieu d’un bel objet, car en cuisine, il se referme et est salissant.

La marche à suivre est tout ce qu’il y a de plus compréhensible et nous n’avons raté aucune recette. Il s’agit en général de plat assez parfumés ; nous ne mangeons pas de viande, nous avons donc sauté cette section.

Quelques réalisations :

 

Tarte aux algues et au sésame

Tarte aux algues et au sésame

Flan d'échalotte sauce pisatache

Flan d'échalotte sauce pisatache

Terrine de fenouil

Terrine de fenouil délicatement parfumée d'aneth et accompagnée de sa sauce citronnée aux herbes, un régal !

Confiture de pomme de terre à l'anis

Confiture de pomme de terre très fortement anisée (badiane, anis, absinthe...), la prochaine fois je parfumerai un peu moins. Parfait pour les crêpes parties !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire